Bienvenue sur le site de Agiloya Afrique
Agiloya AfriqueAgiloya AfriqueAgiloya Afrique
+225 07 69 58 18 46
contact@agiloyaafrique.com
Abidjan
Agiloya AfriqueAgiloya AfriqueAgiloya Afrique

MALL MAgazine: Une rentrée pas comme les autres!

Il ne s’agit pas du livre écrit par Nathalie Charles mais bien de notre actualité en septembre 2020.
Une rentrée que nul n’aurait pu imaginer, tant elle se caractérise par des évènements surprenants et
des réalités auxquelles nous avons été peu habitués.

Les élèves retrouveront le chemin de l’école à l’ère de la COVID 19, avec tous les changements que la
pandémie impose. Ils vivront une rentrée sans l’insouciance propre aux enfants de leur âge.
Ils devront être plus conscients des règles sanitaires et des distances, alors que certains d’entre eux
ne sont encore que des tout petits enfants.

Avec une reprise encore plus exigeante et dans les mesures instaurées, le rôle des parents d’élèves,
déjà bien sollicités depuis les débuts reste “essentiel”.

Voici donc quelques conseils pour aborder cette rentrée scolaire avec le plus de sérénité possible :

  • La communication pour clé ! La première chose est de prendre le temps d’écouter les
    inquiétudes de votre enfant s’il en a dans cette période difficile, il est normal de ressentir du
    stress et si certains parents se sentent angoissés, cela risque d’être également le cas de leur
    enfant. Il ne faut donc pas mettre de côté́ les questions qu’il se pose. On y répond
    simplement et de façon adaptée à son âge, et on ne parle que de ce dont on est sûr. »
  • Si votre enfant a trouvé bénéfice à rester à la maison avec vous, Il est important de chercher
    à savoir pourquoi : cela peut être dû à des inquiétudes sur la situation ou à des problèmes
    relationnels avec des copains…Une coupure trop longue du lien social est souvent
    compliquée à gérer par la suite… ll faudra donc l’aider à retrouver ses repères à l’école et
    par exemple évoquer avec lui ce dont il se souvient : sa maitresse, ses camarades… ce qui
    était familier pour lui avant le confinement et qui lui rappelle de bons souvenirs.

Cette rentrée est aussi professionnelle et elle a une saveur bien particulière avec des notes
d’incertitudes et un parfum qui envoie un message subliminal : l’adaptabilité et l’agilité plus que
jamais !

En situation de récession économique et dans ce contexte, une réalité à infuser tel un mantra, reste
le fait que… Les êtres humains représentent le moteur de l’entreprise.

Voici donc quelques conseils à destination des dirigeants et managers pour que les collaborateurs
continuent de donner le meilleur d’eux-mêmes en pleine tempête.

  • Des objectifs clairs et spécifiques. A l’heure ou l’incertitude règne, le personnel a besoin
    d’être rassuré. La seule manière de procéder est de donner des objectifs clairs sur ce qui est
    à faire en fonction des résultats attendus.
  • Adopter une communication directe, honnête et ouverte. Dire la vérité sur ce qui se passe et
    travailler en totale transparence est indispensable pour la confiance. Dire les choses en
    cachant la réalité, ou en essayant de l’enjoliver, aurait des conséquences bien pires. Il est
    donc capital de s’assurer que les messages importants sont correctement transmis et
    compris par les personnes concernées à travers les différents moyens de communication
    disponibles.
  • Impliquer le personnel et encourager les initiatives. Dans des temps incertains, on ne sait
    jamais quelles idées sont les meilleures pour aider à surmonter une période de crise. Bon
    nombre de vos collaborateurs travaillent au quotidien en première ligne. Ils sont confrontés
    aux réalités opérationnelles ainsi qu’aux attentes des clients, d’où l’importance de tenir de
    leurs idées qui pourraient améliorer le fonctionnement de votre entreprise !
  • Reconnaître et récompenser les bonnes performances. Vous pouvez récompenser le bon
    travail en activant des leviers qui ne reposent pas exclusivement sur un système pécuniaire. Il
    existe un large éventail de leviers de motivation qui pourront être habilement activés.
  • S’il n’y a pas d’alternative, il faut se séparer des moins rentables et pas des moins chers. Il est
    fréquent d‘entendre cette phrase dans les entreprises qui traversent des difficultés: « Il
    coûte cher, il faut le licencier. » Se séparer «des moins chers» conduit souvent les entreprises
    à perdre les plus motivés et les plus capables, donc ceux qui peuvent vous aider à surmonter
    une mauvaise passe.

En résumé, la situation économique ne peut pas faire oublier que le principal atout d’une entreprise
réside dans ses ressources humaines. Il faut savoir les gérer et les motiver pour les amener à donner
le meilleur d’eux-mêmes et accompagner la performance recherchée.

Si nous partagions dans notre précédent article que l’espoir est encore permis, aujourd’hui plus que
jamais nous souhaitons rappeler que c’est cet espoir qui permet d’ouvrir le champ des possibles !